Projet Camelot – Bill Ryan & Jane Burgermeister

En janvier 2010, Project Camelot a reçu 11 pages d’informations d’un insider, qui a assisté en personne, en 2005, à une réunion de Francs-Maçons de haut grade, dans la Cité de Londres. Ce qui y a été discuté glace le sang.

Voici ce que rapporte notre source :

• Une Troisième Guerre Mondiale est planifiée : elle sera nucléaire et biologique. Notre source pense que tout est en place, prêt à être lancé au cours des 18 à 24 prochains mois.

• Il est prévu qu’elle commencera par une frappe par Israël contre l’Iran. L’Iran ou la Chine fera l’objet d’une provocation impliquant une réponse nucléaire. Après de brèves ripostes à caractère nucléaire, sera conclu un cessez-le-feu. Le monde se trouvera alors jeté dans l’angoisse et le chaos – le tout soigneusement orchestré. • L’état de tension extrême qui en résultera sera utilisé pour justifier un contrôle pesant, aux niveaux social et militaire, dans tous les pays industrialisés occidentaux. Les procédures sont déjà en place.

• Il est prévu qu’au cours du cessez-le-feu, soient lâchées des armes biologiques. Celles-ci seront initialement destinées aux Chinois. Comme nous l’a raconté notre source, d’une manière qui fait froid dans le dos : « La Chine va attraper un rhume« . La guerre biologique se répandra plus loin, vers l’ouest. Les infrastructures se trouveront affaiblies de manière critique.

• Tout ceci n’est censé être qu’un début. Ensuite on devrait déclencher une guerre nucléaire totale : la « vraie » guerre, avec destructions et pertes humaines à grande échelle. Notre source nous indique que la réduction de population prévue par ces moyens combinés est de 50%. Il a entendu ce chiffre annoncé au cours de la réunion.

Cet horrible scénario est planifié depuis des générations. Les deux premières guerres mondiales faisaient partie de l’élaboration de cette apocalypse finale – de même que la centralisation des ressources financières précipitée par le krach financier d’octobre 2008, lui aussi bien préparé. Comme si tout ceci ne suffisait pas, notre source spécule sur le fait que l’ensemble est organisé sur fond de prochain « événement géophysique » – le même genre d’événement que celui vécu par nos ancêtres, il y a environ 11 500 ans. Si cet événement se produit – pas nécessairement attendu pour 2012, mais à un moment quelconque de la prochaine décennie – il détruirait la civilisation, telle que nous la connaissons, reléguant au second plan les effets mêmes d’une guerre nucléaire.

Bill Ryan a posé à cette source la question suivante : « Si une catastrophe est prévue, pourquoi déclencher une Troisième Guerre Mondiale ? » Sa réponse parue, pour la première fois, terriblement sensée. Le véritable objectif, m’a-t-il expliqué, est de mettre sur pied le monde de l’après-catastrophe. Pour s’assurer que ce Nouveau Monde (!) est celui que désirent les Contrôleurs, des structures totalitaires de contrôle doivent être déjà en place au moment de la catastrophe – avec pour excuse que la population les acceptera et les exigera même.

La loi martiale instaurée avant la catastrophe dans les pays soigneusement sélectionnés, permettra aux gens « adéquats » de survivre et prospérer dans ce monde de l’après-catastrophe, et de débuter le cycle de 11 500 ans suivant. Ce qui a peut-être été soigneusement planifié secrètement à l’échelle mondiale, depuis quelques générations, n’est rien d’autre que de savoir qui héritera de la Terre.

Qui sont ces gens « adéquats » ? Les Blancs. Cela explique peut-être l’appellation de Mission Anglo-Saxonne du projet. D’où la justification du génocide planifié du peuple chinois – de manière à ce que le Nouveau Monde soit hérité par « nous » et non par « eux ». Ce plan est si maléfique, si raciste, si diabolique, si énorme, qu’il défie presque toute crédibilité. Mais il concorde avec ce que beaucoup de commentateurs, de chercheurs et de lanceurs d’alerte considèrent depuis des années comme vrai. Pour moi (Bill), c’est l’image la plus claire que j’aie vu jusqu’à présent expliquant pourquoi le monde est ce qu’il est, et pourquoi les secrets sont si jalousement protégés : tout est peut-être en fait une question de suprématie raciale.

Le Quatrième Reich est sauf et en pleine forme. Contre toute attente, notre source n’était pas pessimiste. Il a insisté, comme nous le faisons nous-mêmes ainsi que beaucoup d’autres chercheurs et commentateurs, sur le fait que la conscience s’éveille rapidement sur toute la planète et que CES ÉVÉNEMENTS PLANIFIÉS NE SONT PAS INÉVITABLES. S’il y a jamais eu une bonne raison de travailler tous ensemble pour éveiller la conscience des gens aux menaces qui nous concernent tous, c’est bien celle-ci.


Jane Bürgermeister

Jane Bürgermeister est une journaliste austro-irlandaise, basée à Vienne, qui a été propulsée sous les feux des projecteurs l’année dernière (2009) quand, outragée par la dispersion d’échantillons infectés de virus H5N1 (la grippe aviaire) distribués aux laboratoires européens par Baxter Pharmaceuticals, elle a commencé à rendre la question publique et a essayé d’engager des poursuites contre plusieurs autorités. Depuis lors, elle est devenue une héroïne aux yeux de beaucoup pour son rôle de soutien exemplaire aux droits de citoyens contre la menace d’une vaccination massive obligatoire.

J’ai à nouveau rencontré Jane à la mi-février et j’ai parlé avec elle de son impression de victoire et de soulagement après une campagne très intense et apparemment très fructueuse. Elle et moi spéculons, célébrons et discutons également du Traité de Lisbonne et de ses implications pour les citoyens de l’Union Européenne. La fin de la première demi-heure de l’interview vidéo a été suivie par une conversation hors caméra aussi intéressante qu’informelle qui a été enregistrée en bonne qualité par le microphone dans la pièce. Bonne découverte !

L’interview qui suit porte bien son titre : David et Goliath. Jane Burgermeister, en chrétienne dévouée, nous fait preuve d’un courage remarquable dans la solitude de son combat face à un géant quasi invulnérable.

Jeune femme vivant à Vienne, elle était à l’époque journaliste médicale, quand elle eut vent du fiasco,  provoqué, début 2009, par la livraison à 18 laboratoires européens, de matériel viral humain H3N2 provenant du Centre International de Recherche Baxter d’Orth-Donau en Autriche. L’envoi de de ce type de matériel expérimental aurait pu sembler ordinaire, sauf que dans ce cas, le H3N2 était contaminé du virus H5N1 actif… de la grippe aviaire beaucoup plus meurtrière.

En tant que rédactrice médicale, Jane se rendit  immédiatement compte de la gravité de l’incident, elle sonna l’alarme mais les médias autrichiens n’y virent aucun intérêt. C’est ainsi qu’elle décida de prendre les choses en main en déposant plainte contre les responsables. Suite à quoi, Jane perdit rapidement, et sans explications, son emploi, mais déterminée, elle lança une campagne sur Internet qui attira dans les mois qui suivirent des partisans (et des critiques) engagés des quatre coins du globe. Elle n’est en effet pas seule à soupçonner l’existence d’un plan diabolique qui ne vise rien de moins que le génocide potentiel de centaines de millions de personnes dans le monde.

Projet Camelot se rend compte à quel point elle a incité beaucoup d’autres à s’éveiller et à réagir. Comprendre les critiques nous semble plus difficile. C’est en apprenant qu’elle faisait l’objet d’accusations sérieuses que nous l’avons conviée à s’exprimer devant la caméra. 

Le résultat parle de lui-même. Voici la vraie Jane Burgermeister, déterminée, joyeuse, passionnée et authentique. 

Qu’est-il donc arrivé à la grippe A/H1N1?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s