Projet Camelot – Dan Burish & la Porte des Etoiles

Microbiologiste à la retraite, mais continuant à travailler dans un projet très inhabituel nommé Projet Lotus, Dan Burish a été employé par « Majestic » pendant une vingtaine d’années, après avoir été introduit en 1986 par les auspices du « Comité de la Majorité », en travaillant spécifiquement pour « Majestic-12 » assigné au projet Aquarius. Connu pour avoir rencontré un « J-Rod » et pour avoir travaillé au « S-4 », Dan nous emmène vers des horizons… déroutants. Dans cette interview en 2 parties, Dan donne des détails très précis tant sur la technologie que sur la politique des « Portes des étoiles » [Stargates] et du « Miroir » [Looking glass]. Il discute aussi du « Cube », qui pourrait éventuellement être le même dispositif que le légendaire « Livre Jaune » [Yellow Book], ou la « Boîte Noire » annoncée par notre important témoin Henry Deacon.

En ce qui concerne le Looking Glass : Cet appareil ne pouvait pas se concentrer sur une séquence détaillée d’activités dans le futur. En d’autres termes, vous ne pouviez pas voir exactement ce qui se passerait, comme une série d’événements. On m’a dit de considérer l’idée des multivers en combinaison avec les travaux de Richard Gott sur les cordes cosmiques. Il semble que l’on accède au multivers lorsque l’on passe en mode « forward ». On m’a également dit de considérer les vues fournies par LG comme l’une des nombreuses réalités potentielles (au moins dans le mode de vue futur).

On m’a également dit que récemment, un effort a été fait pour équiper des magnétoscopes qui seront envoyés dans l’appareil, permettant ainsi aux gens du projet « dark » d’avoir un aperçu de ce qui peut se passer.

Lorsque j’ai entendu parler de cela, plusieurs questions m’ont traversé l’esprit. La plus pressante était la suivante : si une caméra était envoyée vers l’avant dans le temps/l’espace, serait-elle capable d’enregistrer autre chose que ce qui se trouve immédiatement devant son objectif ? Je veux dire, et si LG était située au milieu des installations de Groom Lake, et que les opérateurs voulaient avoir un aperçu de l’issue d’un conflit, disons au Moyen-Orient. Comment un magnétoscope, réglé pour enregistrer ce qui se trouvait juste devant son objectif à cet endroit, pourrait-il recueillir des données sur le Moyen-Orient s’il était encore coincé au milieu du désert de Mojave quand il est arrivé dans le futur ? Un changement de quelques degrés dans la direction de la caméra permet de voir une série d’événements tandis qu’une autre série est complètement ignorée, et encore moins des événements qui se déroulent à l’autre bout du monde.

Pour répondre à cette question, mon contact n’a pas été précis, se contentant de dire que les caméras ne bougeaient pas, car la masse ne change pas de perspective par rapport à l’espace-temps. Cependant, un tel objet placé dans l’atmosphère injectée, pourrait connaître un temps différent, ne serait-ce que brièvement. Et les caméras pouvaient filmer dans le gaz ou voir des images dans l’atmosphère injectée comme s’il s’agissait d’un objectif reflétant les événements dans et autour de la colonne. On m’a fait comprendre que l’inclinaison ou le positionnement des électro-aimants permettrait de refléter dans la colonne de gaz différentes vues ou positions dans l’environnement.

(Je suis convaincu qu’au moins deux anneaux d’électro-aimants sont utilisés et que le reste de l’appareil est composé d’un baril et du gaz* injecté dans le baril. (Deux sources différentes ont indiqué que ce sont les composants de base.) Ces aimants tournent dans des directions différentes, créant une sorte de charge. Ensuite, le gaz est injecté dans le baril. Selon la direction de la rotation (je suis sûr que la vitesse et l’inclinaison, ainsi qu’un tas d’autres facteurs, doivent également avoir un effet), l’espace-temps peut être déformé vers l’avant ou vers l’arrière sur de longues ou de courtes distances par rapport au présent. J’ai des raisons de croire que les scientifiques ont établi une carte des positions et des vitesses exactes des aimants nécessaires pour atteindre les temps ciblés en avant et en arrière).

Apparemment, les images des événements à différents endroits, par rapport à l’emplacement de l’appareil, peuvent être captées et essentiellement réfléchies par le gaz, ce qui fait que celui-ci se comporte comme un téléprompteur ou une boule de cristal, faute d’un meilleur exemple. Mais je ne suis pas tout à fait sûr que la masse ne bouge pas, ou qu’elle ne soit pas affectée. On m’a également parlé, il y a de nombreuses années, d’une expérience qui a très mal tourné au cours des premières années du projet LG, impliquant un sujet d’essai quelconque. D’après ce que j’ai compris, il y a eu un important mouvement de masse au cours de cette expérience, et cela s’est terminé par une mort plutôt horrible pour le pauvre sujet d’essai. (J’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un singe, mais j’ai découvert que de nombreux sujets de test avaient été envoyés, donc je ne suis pas certain du type de sujet impliqué dans l’expérience qui a mal tourné. Cependant, dans ma recherche typique de logique inverse pour trouver des corollaires, cela me dit qu’il y a dû y avoir de nombreux sujets de test qui ont bien réussi. Je suis donc certain que toutes les erreurs qui ont été commises ou tous les mauvais calculs ont été corrigés depuis longtemps).

J’aimerais pouvoir vous offrir plus d’informations. Pour ce que ça vaut, mes sources ont confirmé la présence d’électro-aimants et d’un dispositif en forme de baril auquel on injecte une sorte de gaz [une source indépendante a déclaré que le gaz concerné est l’argon. Project Camelot] …ces composants semblent nécessaires pour que LG puisse fonctionner comme un dispositif de visualisation. Quant aux changements de masse ou de mouvement dans l’espace-temps, je ne sais pas vraiment, car mes sources d’information ne m’en diraient pas plus sur ce qu’ils ont vu ou vécu au moment où ils ont été impliqués. Mais on peut raisonner, en se basant sur ce qu’ils ont dit, qu’il y a eu des expériences significatives dans le mouvement de la masse en arrière et en avant dans le temps, dont beaucoup ont été couronnées de succès. Je suis sûr que beaucoup de choses ont été découvertes et/ou affinées au cours de ce processus depuis lors.

Bill Wood : « Cela fait déjà 10 ans que la technologie aérospatiale américaine a la capacité de voyager à des vitesses proches de la vitesse de la lumière, comme par exemple, atteindre Mars en un jour. La technologie cachée, disponible depuis longtemps rend absurde l’usage du pétrole. Depuis des décennies, au sein du pouvoir, le projet « Looking Glass » est utilisé pour décider les actions et les décisions à prendre dans le présent en fonction du futur probable montré par cette technologie. Cependant, actuellement, l’élite est prise de panique, car cette technologie lui montre que quoi qu’elle fasse, les lignes du temps convergent toujours au même point d’arrivée, Décembre 2012. Il se produira un événement inévitable, c’est le processus d’éveil, l’évolution de la conscience humaine, nous saurons la vérité, et l’humanité sera consciente de la quantité massive de mensonges à laquelle nous avons été soumis. »

Un avis sur “Projet Camelot – Dan Burish & la Porte des Etoiles

  1. Je ne crois pas que ce système de portes dimensionnelles soit désactivé. Personnellement, j’en ai repéré une bien présente à Nice, en France, depuis 2008 et elle est toujours en activité. De même, les vaisseaux spatiaux sont capables de générer et utiliser ponctuellement pour eux-mêmes ces passages dans une autre dimension n’importe où. Cela fait partie de leur technique d’action, notamment sur les forces de l’ordre, où ils ont déjà tué.
    Il faut comprendre que cela ne relève pas de la science-fiction. Il y a sur Terre plusieurs types d’humanité différents qui se côtoient et l’homo sapiens sapiens ordinaire n’en a pas encore conscience, c’est tout.
    Le cube, je l’ai entrevu une seconde, transparent et invisible pour les autres, il n’y a pas longtemps. Je me suis demandé ce que c’était! Il flottait dans l’air. Je ne sais pas s’il s’agit de ce dont parle ces vidéos.
    Je me souviens de mon effarement quand je me suis rendue compte, à partir de l’élection de Nicolas Sarkozy et de sa politique d’humanoïde franc-maçon, que les chefs d’États, que l’UE, les USA, la France et donc l’OTAN, non seulement travaillaient sur la question extraterrestre mais semblaient bien travailler AVEC eux.
    Les manipulations d’ondes artificielles électromagnétiques n’ont cessé de s’amplifier depuis et, à mon avis, elles ont généré les mutations virales que l’on appelle Covid-19. Est-ce volontaire ou pas de leur part? Je ne sais pas mais la manière dont les pays ont réagit à ce problème, somme toute mineur, ne plaide pas en leur faveur.
    J’ai parlé de mon contact télépathique avec les extraterrestres dans mon livre « M.I.B. sur la Côte d’Azur. De Roswell à Nice ».
    À bientôt et merci pour votre travail.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s